Venez Divin Messie

De ce que j’ai pu trouver, ceci est la version originale de cet hymne:

Refrain:
Venez divin Messie,
Sauver nos jours infortunés,
Venez source de Vie
Venez, venez, venez !

Ah! Descendez, hâtez vos pas;
Sauvez les hommes du trépas,
Secourez-nous, ne tardez pas.
Dans une peine extrême,
Gémissent nos cœurs affligés.
Venez Bonté Suprême,
Venez, venez, venez!
Refrain.

Ah! Désarmez votre courroux,
Nous soupirons à vos genoux,
Seigneur nous n’espérons qu’en vous,
Pour nous livrer la guerre
Tous les enfers sont déchaînés ;
Descendez sur la terre
Venez, venez, venez !
Refrain.

Éclairez-nous, divin flambeau
Parmis les ombres du tombeau,
Faites briller un jour nouveau.
Au plus affreux supplice
Nous auriez-vous abandonnés?
Venez, Sauveur propice,
Venez, venez, venez!
Refrain.

Que nos soupirs soient entendus,
Les biens que nous avons perdus
Ne nous seront-ils point rendus ?
Voyez couler nos larmes ;
Grand Dieu, si vous nous pardonnez
Nous n’aurons plus d’alarmes,
Venez, venez, venez!
Refrain.

Il en est temps, Roi glorieux,
Qui, montrez-vous victorieux,
Fermer l’enfer, ouvrez les cieux .
Changez en allégresse,
Les pleurs des peuples consternés,
Tenez votre promesse,
Venez, venez, venez !
Refrain.

Ah! Puissions-nous chanter un jour
Dans votre bienheureuse cour,
Et votre gloire et votre amour!
C’est là l’heureux présage
De ceux que vous prédestinez,
Donnez-nous en un gage,
Venez, venez, venez!

Paroles: Abbé Pellegrin, m.1745. 
Mélodie:Venez Divin Messie” 16th S.
Mètre: (Refrain:6.8.6.6) 8.8.8.7.8.7.6

Ceci est la version du texte qui vient du livre “Choix de Cantiques de Saint-Sulpice” (A.D. 1768) et du livre “Choix De Cantiques Pour Toutes Les Fêtes De L’Année” (A.D. 1859):

Refrain:
Venez, divin Messie,
Sauvez nos jours infortunés;
Venez, source de vie, venez, venez , venez.

Ah! descendez , hâtez vos pas,
Sauvez les hommes du trépas;
Secourez-nous, ne tardez pas:
Venez, divin Messie,
Sauvez nos jours infortunés
Venez, source de vie, venez , venez , venez.
Refrain.

Ah! désarmez votre courroux;
Nous soupirons à vos genoux ;
Seigneur, nous n’espérons qu’en vous.
Pour nous livrer la guerre,
Tous les enfers sont déchaînés;
Descendez sur la terre, venez , venez , venez.
Refrain.

Que nos soupirs soient entendus:
Les biens que nous avons perdus
Ne nous seront-ils point rendus?
Voyez couler nos larmes:
Grand Dieu! si vous nous pardonnez,
Nous n’aurons plus d’alarmes: venez, venez, venez.
Refrain.

Si vous venez en ces bas lieux,
Nous vous verrons, victorieux,
Fermer l’enfer, ouvrir les deux.
Nous l’espérons sans cesse,
Les deux nous furent destinés;
Tenez votre promesse; venez, venez , venez.
Refrain.

Ah! puissions-nous chanter un jour,
Dans votre bienheureuse cour,
Et votre gloire, et votre amour.
C’est là l’heureux partage
De ceux que vous prédestinez;
Donnez-nous en un(1) gage: venez, venez, venez.
Refrain.

(1) Ce mot est “le” dans le texte de “Choix De Cantiques Pour Toutes Les Fêtes De L’Année.”

Voici deux autres variations du texte qui semblent de venir du XIX siècle:

Premier:

Refrain:
Venez, divin Messie,
Sauvez nos jours infortunés;
Vous êtes notre vie,
Venez! Venez! Venez!

Ah ! descendez, hâtez vos pas,
Seigneur de l’éternel trépas
Délivrez-nous, ne tardez pas.
Les temps se renouvellent
Sans voir nos crimes pardonnés
Les peuples vous appellent,
Venez! Venez! Venez!
Refrain.

Quatre mille ans, votre courroux
O Dieu puissant, pesa sur nous;
N’en suspendrez-vous point les coups?
A nous livrer la guerre
Tous les démons sont acharnés:
Pour vaincre leur colère,
Venez! Venez! Venez!
Refrain.

Que nos soupirs soient entendus!
Les biens que nous avons perdus
Ne nous seront-ils pas rendus?
Voyez couler nos larmes;
Grand Dieu si vous nous pardonnez,
Nous n’aurons plus d’alarmes:
Venez! Venez! Venez!
Refrain.

Il en est temps, Roi glorieux,
Oui, montrez-vous victorieux,
Fermer l’enfer, ouvrez les cieux;
Changez en allégresse,
Les pleurs des peuples consternés,
Tenez votre promesse,
Venez! Venez! Venez!
Refrain.

Ah! Puissions-nous chanter un jour
Dans votre bienheureuse cour,
Et votre gloire et votre amour!
C’est là l’heureux présage
De ceux que vous prédestinez;
Donnez-nous-en le gage,
Venez! Venez! Venez!
Refrain.

Deuxième:

Refrain:
Venez, divin Messie,
Sauvez nos jours infortunés,
Vous êtes notre vie,
Venez, venez, venez.

Ah ! descendez, hâtez vos pas,
Seigneur de l’éternel trépas
Délivrez-nous, ne tardez pas.
Les temps se renouvellent
Sans voir nos crimes pardonnés
Les peuples vous appellent,
Venez, venez, venez.
Refrain.

Que nos soupirs soient entendus,
Les biens que nous avons perdus
Ne nous seront-ils pas rendus.
Voyez couler nos larmes
Grand Dieu si vous nous pardonnez
Nous n’aurons plus d’alarmes
Venez, venez, venez.
Refrain.

Ah! Puissions-nous chanter un jour
Dans votre bienheureuse cour
Et votre gloire et votre amour.
A nous livrer la guerre
Tous les démons sont acharnés
Pour vaincre leur colère,
Venez, venez, venez.
Refrain.

Si vous venez en ces bas lieux,
Nous vous verrons victorieux,
Fermer l’enfer, ouvrir les cieux.
Nous l’espérons sans cesse ;
Les cieux nous furent destinés :
Tenez votre promesse ;
Venez, venez, venez.
Refrain.

Ceci est la version du texte édité par Père Aimon-Marie Roguet, OP et Père Louis Barjon, SJ après le Concile Vatican II:

Refrain:
Venez divin Messie
Nous rendre espoir et nous sauver!
Vous êtes notre vie!
Venez, venez, venez !

Ô Fils de Dieu, ne tardez pas,
Par votre Corps donnez la joie
À notre monde en désarroi.
Redites-nous encore
De quel amour vous nous aimez;
Tant d’hommes vous ignorent !
Venez, venez, venez !
Refrain.

À Bethléem, les cieux chantaient,
Que le meilleur de vos bienfaits
C’était le don de votre paix.
Le monde la dédaigne:
Partout les cœurs sont divisés!
Qu’arrive votre règne!
Venez, venez, venez!
Refrain.

Vous êtes né pour les pécheurs,
Que votre grâce, ô Dieu Sauveur,
Dissipe en nous la nuit, la peur!
Seigneur que votre enfance
Nous fasse vivre en la clarté,
Soyez la délivrance,
Venez, venez, venez!
Refrain.

Quand vous viendrez au dernier jour
Juger le monde sur l’amour,
Que nous veillions pour ce retour!
Que votre main nous prenne
Dans le Royaume des sauvés!
Que meure enfin la haine,
Venez, venez, venez!
Refrain.

Voici deux enregistrements de cet hymne. Le premier est de la version originale et le deuxieme est de la version moderne.

Cet hymne a été traduit en anglais comme suit:
O Come Divine Messiah

Advertisements

About Noah

musings of a young Catholic aspiring to be faithful to his Lord and God Jesus Christ through His Holy Catholic Church
This entry was posted in Advent, French Hymns, Non-English Hymns, The Church Year and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

1 Response to Venez Divin Messie

  1. Pingback: O Come Divine Messiah | Saint Augustine's Lyre

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s